In cauda venenum

intro

Ex-futur trio

Le projet de trio constitué par Maya de Luna, Mankind Concept et Siegfried G n’aura pas abouti, en raison de quelques désaccords artistiques.

Le morceau « En-dessous de la mandragore » (musique composée et chantée par Maya, arrangée et jouée — la musique, hein, pas Maya ! — par Siegfried et Mankind, texte écrit par Siegfried), restera donc l’unique titre de l’album avorté. Cette « mandragore » devrait finalement figurer sur le prochain album de Maya de Luna, puisqu’elle l’a souhaité ainsi, tandis que Mankind Concept et Siegfried G poursuivent sur leur lancée avec un trio à deux, puisque tel est leur bon plaisir.


Licence : Creative Commons by-nc-sa 2.0 fr

Share

Balises : , , , , ,

Vous pouvez faire un rétrolien (trackback) depuis votre propre site.

Commentaires sur “Ex-futur trio”



1

« La mandragore est une espèce de plante herbacée vivace des pays du pourtour méditerranéen, appartenant à la famille des solanacées, voisine de la belladone. Cette plante riche en alcaloïdes, qui lui donnent des propriétés mydriatiques et hallucinogènes, est entourée de nombreuses légendes, les Anciens lui attribuant des vertus magiques extraordinaires. »
Trouvé sur Wikipédia.

2

Doit on comprendre que « La Mandragore » devient propriété de la chanteuse Maya de Luna ? Elle conserve les arrangements et les paroles ?
Que le nouveau « duo » se porte bien et sans regret car certaines mandragores, au moyen âge, poussaient au pied des gibets, elles étaient très prisées car elles s’épanouissaient grâce à la semence des pendus !

3

Après le mou et la dinde, le nabot et l’ex de M. Martin, c’est nous. Mais il n’y aura ni de pension alimentaire, ni de partage des biens.
La propriété c’est le vol !
Maya de Luna reste propriétaire de la mélodie et de sa voix, c’est tout.
Siegfried a quand même obtenu, après d’âpres négociations, la possibilité de la diffuser ici. ;)
Le nouveau duo se porte bien. Il y a, d’ailleurs, un pendu, qui, je l’espère, ne va pas tarder à s’épanouir dans le crépuscule.
Nos greniers sont pleins d’anciens projets (certains diront de fonds de tiroir, d’autres de fond de pension…) et notre opération de brocante – recyclage se porte à merveille, elle vire même à du travail d’antiquaire.
Nous nous autorisons avec ce duo (qui n’a toujours pas de nom, certains ayant l’abominable idée de déposer ceux que nous avons difficilement trouvés) quelques expérimentations musicales qui je l’espère vous réjouiront.
A bientôt (pas tout de suite, tout de même…).

4

En fait, Maya n’a pas fait de difficulté pour que ce morceau soit diffusé ici. Disons juste que nous n’avons pas tout à fait la même conception de ce qu’est une oeuvre collective.

5

Oui, oui… Il y avait un ch’ti smiley à coté…

6

Je ne vais pas vous refaire « Patrice et Mario » ou envore « Jacob et Delafon », mieux « Roux et Combaluzier » !
Je vous propose :
« To win in Toulouse », le contraire de To lose, donc ne pas confondre…
Meilleures pensées à vous les wienners. Travaillez bien.

7

Vienner, ça me fait penser à « Ich bin ein Berliner », n’importe quoi..
Mais bon c’est sans doute winner que vous vouliez écrire, Vienner n’est pas un habitant de Vienne ?
Je ne suis pas non plus un winner… Veni vidi vici ?

8

mea culpa, j’avais fait une faute de frappe !!!



D�solé, les commentaires sont fermés.

| Accueil | Contact | CC2005-2012 In cauda venenum | syndication | Add this Content to Your Site |